La déchirure musculaire : signes, prévention et guérison

Image d'illustration

La déchirure musculaire, ou claquage, survient quand le muscle est sollicité au delà de ses capacités, lors d’un effort trop brusque ou trop important, après un échauffement insuffisant ou une blessure qui n’a pas été soignée correctement.
Quels sont les signes d’un claquage ? Comment éviter et soigner une déchirure ?  Zoom sur un mal très répandu dans l’univers du sport.

Reconnaitre une déchirure

Les symptômes du claquage sont une douleur violente et l’impossibilité de mobiliser le muscle touché. Lors de cette déchirure des fibres musculaires, on peut aussi observer l’apparition d’hématomes.

Prévenir les déchirures

Pour éviter le claquage, ne négligez pas l’échauffement avant toute activité et les étirements après l’exercice. Gardez une alimentation équilibrée et adaptée à votre activité.

Soigner une déchirure

En premier lieu, il faut immédiatement cesser l’activité et consulter un médecin, qui préconisera :

– Le repos de la zone touchée pendant un temps plus ou moins long selon la gravité de la déchirure, l’arrêt du sport et une rééducation adaptée avant la reprise de celui-ci
– L’application de poches de glace rapidement après la blessure. L’action cryogénique va entrainer une vasoconstriction et ainsi limiter la douleur et les risques d’hémorragie.
– Un traitement antalgique pour atténuer la douleur, un traitement anti inflammatoire de courte durée,
– Si besoin, des examens complémentaires pour confirmer le diagnostic et suivre son évolution : échographie voire scanner de la zone atteinte.

La déchirure doit être soignée au plus vite. En effet, c’est une blessure très douloureuse qui peut se compliquer et fragiliser le muscle, augmentant le risque de récidive.